top of page

BIEN-ETRE ANIMAL

Ma mission de vice-présidente du Groupe d’études bien-être animal me tient particulièrement à cœur et c’est dans ce cadre que j’ai eu rendez-vous cette semaine avec Hervé Berville, le Secrétaire d’ État chargé de la Mer et de la Biodiversité, accompagnée de la présidente du groupe d’études, Corinne Vignon.


Ensemble, nous avons évoqué plusieurs sujets d’importance qui concernent notamment le suivi de la loi sur la maltraitance animale votée en 2021.


Au 1er décembre 2026 la loi prévoit la fin des cétacés dans les delphinariums et Je suis particulièrement inquiète de la mise en œuvre des solutions de placement des animaux sauvages captifs dans des sanctuaires marins qui, aujourd’hui n’existent pas.

Un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) doit permettre à une association de protection animale, bien connu du monde de la mer, de travailler à la mise en œuvre d’un sanctuaire marin. Très peu d’individus sont concernés car il n’existe que très peu de dauphins et d’orques captifs aujourd’hui.


En 2028 la même loi sonne la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants. Pour leur transformation en structure fixe, l’Etat finance des projets à hauteur de 4,3 millions d’euros par an. Les animaux sauvages captifs sont au nombre d’environ 400 dans les cirques, si le fichier d’identification a bien été rempli par leur prorpiétaire…


J’ai également réaffirmé au ministre la nécessité de financer plus largement les Centres de sauvegarde de la faune sauvage qui recueillent et réintroduisent en milieu naturel de plus en plus d’animaux sauvages, blessés par l’activité humaine. Ces centres sont submergés et manquent de moyens.


Enfin, le trafic d’espèces exotiques et de viande de brousse est une des priorités du ministre car outre les conséquences graves sur la biodiversité, ce trafic peut être facteur de zoonose. C’est le troisième trafic après la drogue et les armes. Nous avons suggéré une action d’ampleur des douanes et la nécessité d’accroitre leurs moyens.

La monde animal a besoin de nous pour le protéger ! Nous y veillons quotidiennement.





0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page