top of page

Rencontre des associations CD2A, Collectif Danger Aix Avenir et du CIQ Millois

Avec Laurence Angeletti, nous avons rencontré les présidents de CD2A - Collectif Danger Aix Avenir et du CIQ Millois pour faire le point sur le projet d'extension de l'aérodrome des Milles.


Avec l'avis favorable de la mairie d'Aix-en-Provence, ce projet prévoit la construction de 6000m2 de hangars et d'une nouvelle aérogare d'affaires de plus de 800m2.


Implanté au cœur

d'une zone densément urbanisée, l'aérodrome des Milles, avec 72000 mouvements aériens en 2021, expose de nombreux habitants d'Aix et du Pays d'Aix à des nuisances substantielles. C'est justement pour réduire ces nuisances que la commission consultative de l'environnement associe depuis plusieurs années élus, représentants de l'État et du concessionnaire, mais aussi monde économique et associations de riverains.


A ce stade, ce projet de développement interroge, et il ne faudrait pas qu'il remette en cause les efforts faits pour la réduction des nuisances.


Si l'attractivité économique du territoire pour les investisseurs est un enjeu important, celle-ci doit s'inscrire dans une stratégie globale, et aucun élément ne semble indiquer que l'insuffisance de l'offre aéroportuaire en soit un facteur limitant. Si c'est le cas, des études ou des éléments précis devront le démontrer.


La France est engagée dans une Stratégie Nationale Bas Carbone, qui prévoit d'atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050. Le développement de l'aviation électrique décarbonée est un premier pas dans la bonne direction, même s'il reste pour l'instant modeste. En revanche, il est difficile de penser que le développement de l'activité de jets privés, qui peuvent émettre plusieurs tonnes de CO2 par heure de vol, puisse être compatible avec les objectifs de réduction de nos émissions et de neutralité carbone.



0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page