top of page

Retour sur une semaine intense à l'Assemblée nationale

  • Lundi - Mardi - Mercredi : examen du PLFSSR

Ce lundi a été marqué par le début de l’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale rectificative pour 2023, qui prévoit la réforme des retraites.


Avec 18.000 amendements déposés, il était clair que la NUPES avait décidé de faire de l’obstruction. Confirmation en séance publique avec un festival de hurlements, d’invectives, de rappels au règlement n’ayant qu’un seul but : nous empêcher de débattre sur le fond.


C’est d’autant plus regrettable que nous souhaitons faire avancer le texte sur des enjeux aussi importants que l’emploi des seniors ou encore la prise en compte de la pénibilité.


→ A l’occasion de cette première journée d’examen, nous avons rappelé la nécessité de voter cette réforme pour préserver notre régime de retraite, mais aussi pour porter des avancées sur les carrières longues, la pénibilité, l’incapacité, ou encore sur les plus petites pensions.


Mardi et mercredi, nous avons poursuivi les débats et nous avons notamment voté la revalorisation des petites pensions dès septembre.

  • Jeudi : niche du Parti socialiste

La journée de jeudi était, quant à elle, consacrée à l’examen de la niche parlementaire du Parti socialiste. Je tenais à revenir sur un vote en particulier, celui pour les repas CROUS à 1 euro, car la NUPES a instrumentalisé ce vote.


C’est notre majorité qui a baissé le prix du repas CROUS à 1€ pendant la crise sanitaire pour protéger les étudiants et leur pouvoir d’achat. Ce repas, au coût réel de 8€, était initialement à 3,30€.


Rien qu’en 2022, 19 millions de repas à 1€ ont été distribués pour les étudiants boursiers et précaires. Depuis la rentrée de septembre, nous avons doublé le nombre de repas à 1€ pour les étudiants précaires non-boursiers par rapport à la rentrée 2021.

Nous assumons de concentrer nos efforts sur ceux qui en ont le plus besoin, là est la justice sociale.


  • Vendredi : poursuite des débats sur les retraites

Enfin, cette semaine s’est terminée dans une ambiance toujours aussi lamentable et agressive, déplorée par tous les groupes sauf la NUPES, à l’origine de ce chaos.

Je me réjouis toutefois que nous ayons adopté vendredi matin l'article 1 de la réforme des retraites, qui met fin à une partie des régimes spéciaux. L’article 1 sur 19… Alors que l’examen se termine vendredi prochain.


L’image donnée par la NUPES de la fonction de député et de l’hémicycle est une honte absolue. C’est aussi du miel pour l’extrême droite qui ne dit mot, ne propose rien, ne prend pas de risques mais regarde cette dérive avec délectation.


Malgré les outrances et l’obstruction, nous agissons, c’est notre responsabilité et nous ne céderons rien aux semeurs de chaos !



0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page