top of page

Motion de censure : être contre le Gouvernement ne fait pas un projet pour la France et les Français

La réforme des retraites, nécessaire et attendue depuis plusieurs dizaines d’années, ne fait pas consensus, c’est un fait.


Toutefois, peut-on considérer que voter cette réforme par 49.3 dans un texte budgétaire qui l’autorise, est anti démocratique ? Certainement pas. Au risque de considérer que notre constitution, à laquelle toutes les lois doivent être conformes, est anti démocratique. Et je m’étonne qu’une ancienne sénatrice aujourd’hui maire par la grâce d’un simple vote en conseil municipal sans passer par la case du vote populaire, se permette ce genre de critiques.


Sans doute faut-il trouver l’explication dans un fait électoral aujourd’hui malheureusement vrai : le populisme fait gagner des voix quand le courage politique pourrait en faire perdre. Faut-il pour autant sombrer dans le populisme ? Je m’y refuse.


Alors, oui, nombre de députés de la majorité, dont je suis, auraient souhaité aller au vote et la Première ministre le savait. Beaucoup auraient aussi préféré la réforme envisagée en 2020, qui convenait également à la CFDT mais n’avait pas plus trouvé sa majorité en 2020.


● Pourquoi un 49.3 ?

Après des heures de négociations avec les groupes politiques et les syndicats, et 122h de débat au Parlement, le Gouvernement n’avait effectivement pas le choix et ce pour plusieurs raisons :


- La réforme bénéficiait d’une majorité théorique puisque les LR ont été élus en portant le projet de Valérie Pécresse et de la retraite à 65 ans. Mais pour des raisons principalement de querelles internes au parti des Républicains, certains de leurs députés ne voulaient pas voter cette réforme.


- Le Sénat a démontré qu’il y avait bien une majorité de projet autour de la réforme en l’amendant et en la votant largement.


- Aucun projet alternatif n’a émergé durant les débats. Les oppositions réunies proposant finalement 110 milliards d’impôts supplémentaires pour combler le déficit du système de retraites.


● Pourquoi ne pas voter la motion de censure ?

- La motion de censure a pour objet concret de renverser le gouvernement. Or quel autre gouvernement proposer ? Un attelage RN, LFI-Nupes, Ecolo, PS avec quelques LR est-il crédible pour porter des projets communs et structurants pour la France ? Non, cette option n’est pas crédible tant leurs divergences sont grandes. Être contre le gouvernement ne fait pas un projet pour la France et les Français.


- La motion de censure prend ici une signification autre. Elle est l’heure de vérité et le reflet du vote qui n’a pas eu lieu jeudi dernier sur la réforme. Trois


→ Enfin, ce qui a constitué un véritable déni de démocratie, c’est l’impossibilité de débattre à l’assemblée nationale pendant les deux semaines d’examen du texte et par la faute d’un seul groupe politique : La France Insoumise.

Les mêmes qui crient aujourd’hui au déni de démocratie, ont allègrement piétiné les institutions et volé le débat à tous les autres groupes politiques : 75h, 20 000 amendements d’obstruction LFI et même pas 2 articles de la loi examinés !


→ La réforme des retraites a pour objectif de palier un déficit qui sera de 150 milliards en 2030 en raison notamment d’une démographie vieillissante. Les actifs sont de moins en moins nombreux bien que le chômage baisse beaucoup. Elle n’est sans doute pas la réforme que l’on attendait mais elle a le mérite d’assurer la pérennité d’un système de solidarité intergénérationnelle.


→ A nous aujourd’hui de gérer l’après réforme des retraites et surtout l’après 49.3 car si l’utilisation de cet article de la constitution a historiquement toujours fait réagir les citoyens, il ne faut pas qu’il constitue une rupture avec les politiques.


Jeudi dernier, après la séquence sur les retraites, nous avons voté un texte sur l’accélération du développement des centrales nucléaires, nous le voterons en la forme solennelle demain. Adossé à la loi sur les énergies renouvelables, il constitue le deuxième bloc de notre politique de souveraineté énergétique. Un vote majeur passé totalement inaperçu.




0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page