top of page

Avec Emmanuel Macron à Aix-en-Provence

Ravie d'avoir accueilli aujourd'hui le Président de la République Emmanuel Macron à Aix-en-Provence, et de l'avoir accompagné pour les 10 ans du Camp des Milles et pour le Conseil national de la refondation sur l'éducation au collège du Jas de Bouffan.


Une visite importante à Aix-en-Provence, que je souhaitais depuis longtemps pour notre territoire.


Emmanuel Macron est soucieux de multiplier les temps mémoriels et sa venue s'inscrit dans cette volonté. Le Site-mémorial du Camp des Milles, ancienne tuilerie devenue un camp d'internement durant la Seconde Guerre mondiale où plus de 2.000 juifs ont été déportées vers Auschwitz, est né il y a 10 ans.


En tant que députée d’Aix et du Pays d’Aix, je me réjouis que le Président ait répondu favorablement à l'invitation d'Alain Chouraqui, président de la fondation, pour cet anniversaire.


Une visite essentielle sur l'importance du travail de mémoire, et la nécessaire transmission de l'Histoire. Une visite aussi pour rappeler qu'ici le passé témoigne d'une France qui a été, et qui ne doit plus jamais être. Ici, l'Etat a montré son visage le plus vil et le plus sombre en livrant des enfants que les nazis ne réclamaient pas.


Le deuxième temps fort s'est déroulé au Collège du Jas de Bouffan où Emmanuel Macron a animé un Conseil national de la refondation consacré à l'éducation. Un échange qui a réuni enseignants, élèves, associations, parents d'élèves, et le ministre Pap Ndiaye. L'occasion de constater la motivation des élèves de SEGPA pour la cuisine.


Comme s'y était engagé le Président de la République, le CNR a pour objectif de co-construire l'action publique au plus près du terrain et de redonner du pouvoir aux acteurs du quotidien pour prendre en compte leurs idées et trouver ensemble des solutions et des innovations.


À ses côtés tout au long de la journée, j'ai notamment eu l'occasion d'échanger avec lui sur les mobilités. J'ai plaidé la réouverture de la ligne Aix-Rognac, l'obligation de ne pas faire du doublement de la gare Saint Charles un pré-requis à l'ouverture des petites lignes et rappelé l'ambition des associations concernées pour ce projet d'armature ferroviaire du territoire.




0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page